Actualités


Vous l’attendiez ? Eh bien ça y est, le voici, le voilà ! Quoi donc ? Mais le nouveau recueil des meilleurs textes du Prix de la Nouvelle Erotique, bien sûr ! Dès demain, retrouvez en librairie la nouvelle de Perle Vallens, la lauréate, qui donne son titre au recueil (et que vous pouvez aussi lire sur le site du PNE : https://prixdelanouvelleerotique.wordpress.com/), ainsi que les dix autres textes qui ont tapé dans l’oeil du jury, signés, par ordre d’apparition au sommaire, par Nicolas Brulebois, Sophie Cattanéo, Jean Pouëssel, Marguerin Le Louvier, Anaël Verdiern, Tinam Bordage, Ludivine De La Plume, Isabel Garcia Gomez, Selma Bodwinger et Luna Baruta.Et bien sûr, les inscriptions pour la prochaine nuit d’écriture (qui aura lieu du samedi 18 décembre 23h59 au dimanche 19 décembre 8h00) sont toujours ouvertes ! Il vous suffit d’envoyer à l’adresse suivante un mail contenant vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, une courte biographie et votre bibliographie (je rappelle que le concours est ouvert à tous les auteurs ayant déjà publié, quel que soit le support) : leprixdelanouvelleerotique@lesavocatsdudiable.comBonne lecture et bonne chance !


Le vendredi 18 juin, à midi, tandis que le soleil tapait fort et que les touristes desséchés cherchaient un coin d’ombre, le jury du Prix de la Nouvelle érotique, présidé par Jean-Pierre Chambon et composé de Julia Palombe, Marion Mazauric, Pierre Jaccaud, Jacques-Olivier Liby, Christophe Siébert et Daredjane, lauréate de l’an dernier, s’est réuni, plein d’allant et d’enthousiasme, dans le patio du remarquable Wine Bar, à Nîmes à une courte encablure des arènes.

Après trois tours de scrutin, trois textes se sont détachés de peloton : And the boys, de Marguerin, Betty, de Luna Baruta et Toucher à la hache, de Perle Vallens. Lors d’un ultime tour de table marqué par une tension digne d’un duel de western spaghetti, c’est Toucher à la hache de Perle Vallens, qui a été déclaré vainqueur du Prix de la Nouvelle Érotique 2020-2021.

Toucher à la hache, de Perle Vallens, allie une crudité parfois brutale à une écriture fine, très maîtrisée et subtilement littéraire, au service d’un récit bien mené, à la construction impeccable. Ce texte, qui ouvrira le nouveau recueil annuel des meilleurs textes du PNE (en librairie dès le 4 novembre 2021), est d’ores et déjà disponible en lecture gratuite en cliquant ici.

Novelliste, poétesse, photographe, Perle Vallens vit en Provence. Ses textes, qu’ils soient érotiques ou non, laissent une grande à part à l’émotion. On peut la lire dans plusieurs recueils thématiques de la série Osez vingt histoires (La Musardine) et dans diverses revues, dont Métèque et Dissonances, ainsi que sur son site. Grâce à son texte, elle remporte 3000 euros, une résidence d’écriture de trois semaines en Camargue, offerte par les Avocats du Diable, et deux nuits (entre le 1er octobre et le 30 avril) dans la suite « Kâma (sous draps) » d’un gîte de charme en province.

10 autres textes, distingués par le jury, figureront également au sommaire du recueil :

A la morte fontaine, de Nicolas Brulebois

And The Boys, de Marguerin Le Louvier

Betty, de Luna Baruta

Came conjugale, de Sophie Cattanéo

Couloir bleu, chambre 9, de Jean Pouëssel

Le Destin est une réservation de train, d’Anaël Verdier

Les Primordiales, de Ludivine de la Plume

Rêves de marbre, d’Isabel Garcia-Gomez

Un homme attaché, de Selma Bodwinger

Un voisin bienveillant, de Tinam Bordage

La nouvelle nuit d’écriture du PNE se déroulera du samedi 18 au dimanche 19 décembre 2021, en délicieux préliminaire à la Nuit de l’orgasme qui se tiendra, comme chaque année, deux jours plus tard. Il est possible de s’inscrire en écrivant aux Avocats du Diable (règlement et conditions d’inscription consultables en cliquant ici).

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer